Journée Mondiale de Prévention du Suicide ! Le Dr Suzanne Lamarre nous éclaire sur les moyens de prévenir de telles tragédies !

Un thème qui nous concerne tous, La Journée Mondiale de Prévention du Suicide est là pour nous y sensibiliser ! Selon un rapport de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) environ 70 000 tentatives de suicide ont lieu chaque année en France, quant le nombre de suicides est estimé à 10 000. Des chiffres très parlants qui incitent à se tourner vers la prévention !

LAMARRE - Le suicide affaire de tous
Le Suicide, l’affaire de tous – Editions de l’Homme

Le suicide, L’affaire de tous : vers une nouvelle approche vient d’être publié aux Éditions de l’Homme en 2014 par la Dre Suzanne Lamarre, psychiatre urgentiste. La Dre Lamarre nous livre comment, à partir de sa longue expérience auprès des suicidaires, elle en est arrivée à miser sur l’engagement de toutes les personnes concernée dont le suicidaire,  à choisir une éthique familiale éliminant l’option du suicide dans les moments de détresse.

« C’est le moment d’adhérer à l’éthique de la réciprocité en s’engageant à ne pas faire aux autres ce qu’on ne veut pas que les autres nous fassent. »

Dans le 11ème chapitre du livre, elle donne une liste des valeurs des chemins de la maladie et de la mort à transformer en des valeurs respectant l’éthique de la réciprocité, une nouvelle façon de vivre ensemble. Dans la première partie du livre, elle nous livre comment elle en est arrivée à cette approche de collaboration après avoir identifié l’erreur fondamentale de la psychiatrie des deux derniers siècles : le protectionnisme, relevant des valeurs du sauveur. En effet elle a observé ce système qui s’installe habituellement entre l’aidant et l’aidé, quels qu’ils soient, et qui vient à faire perdre à tous leur identité d’êtres autonomes et responsables.

« De grâce ne pas laisser l’un des siens aller seul à la première rencontre avec un professionnel de la santé lorsque le suicide devient l’enjeu ! Apporter le livre et demander au professionnel de la santé  de prendre le rôle de tiers pour discuter d’une nouvelle façon de gérer les problèmes dans la famille, sans suicide ni violence. Ainsi, la crise suicidaire devient alors un moment clé pour un autre genre de vie pour tous plutôt que le début d’une descente aux enfers. »

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s